De l’e-mail publicitaire au spam : il n’y a qu’un pas !

Hier après-midi en parcourant mes e-mails, je suis tombée sur un e-mail de type publicitaire (je tairais le nom de l’entreprise) me recommandant des fruits frais. Aussi loin que je me souvienne, je n’ai pas laissé mon nom sur un site internet, ni donné mon accord par écrit pour être contactée à ce sujet.

Du coup, je me sens… agressée ? Dérangée ? Atteinte dans ma vie semi-privée, semi-professionnelle ? Je m’interroge et me demande de quelle manière, mon adresse e-mail a bien pu atterrir dans la liste de distribution de cette entreprise (je vais être franche, j’en ai une idée assez précise, ça me dérange profondément, et je trouve ça : gonflé !).

Par opposition au spam, la permission marketing est une pratique demandant l’autorisation aux clients cibles à être contactés par une entreprise à des fins publicitaires.

Le spam ou pourriel (tiens, c’est rigolo ce mot… ça ressemble à un courriel pourri) est une communication non sollicitée reçue en premier lieu par courrier électronique, parfois envoyée en masse, souvent à caractère commercial.

Ce dont l’entreprise qui m’a envoyé ce mail, ne se doute à priori pas, c’est que, depuis 2007, la législation suisse interdit expressément l’envoi de spams. Dès lors, e-mails, fax, sms, mms et messages vocaux sont des actes déloyaux si la personne concernée n’a pas donné son accord explicite. Et je ne parle pas d’envois en masse.

Il faut donc que l’expéditeur du mail commercial soit en mesure de prouver que j’ai donné mon consentement, et qu’en plus dans son e-mail, il y soit mentionné quelque part que je peux refuser d’autres sollicitations. (Plus d’infos ici, au cas où vous vous sentiriez visé Art. 3 let. o LCD).

Pour éviter des réactions comme la mienne, voici quelques conseils pour que vos e-mails commerciaux soient accueillis à bras ouverts :

  • Avoir une action de permission marketing
  • L’entreprise doit être clairement identifiable
  • Le destinataire doit avoir la possibilité de refuser facilement et gratuitement d’autres contacts
  • Le destinataire doit être informé clairement qu’il peut refuser d’autres contacts.
 C’est décidé, dès maintenant, je me protège contre le spam en :
  • Donnant mes coordonnées (adresse électronique, numéro de téléphone) qu’à des personnes ou des institutions de confiance.
  • Vérifiant si mes coordonnées vont être utilisée par la suite et à quelles fins.

Je pourrais aussi :

  • Choisir une adresse e-mail où mon nom ne figure pas : les spammeurs auront ainsi plus de mal à la « construire ».
  • Eviter de publier mon e-mail complète sur internet en remplaçant le @ par AT par exemple.
  • Avoir une adresse pour mes transactions en ligne et une professionnelle.
  • Protéger les données de mes contacts  en utilisant le plus souvent possible le Cci pour leur propre protection et transmettre l’ adresse e-mail de quelqu’un uniquement avec son consentement (bon en fait, je le fais déjà).

Et vous ?

Avez-vous des pratiques de permission marketing en place ou vous passez dans les courriers indésirables ?

 

 

 

About these ads

3 réponses à “De l’e-mail publicitaire au spam : il n’y a qu’un pas !

  1. Bonjour,
    Je ne réponds pas exactement à la question posée mais je souhaite rejoindre le mécontentement contre les spams.
    Depuis quelques mois, je remarque que des personnes ne se gênent plus pour prendre mon adresse mail après juste une prise de contact, je reçois la newsletter de cette société…
    Encore plus navrant, un intervenant de cours (dont je tairais également le nom) a profité d’avoir récupérer des mails d’étudiants (dont le mien) pour les abonner aux newsletters de sa société contre leur gré… c’est désespérant je trouve !
    J’ai du mal à comprendre ce genre de pratique puisque bien souvent le destinataire se sent « agressé » (ce mot est peut être fort mais ça énerve quand même ^^)…

  2. Bonjour, merci pour ton retour d’expérience. Je comprends tout à fait ton désagrément… surtout que les enseignants sont sensés être des modèles, donc montrer l’exemple… Et pour ma part, j’ai également vu des professeurs utiliser ces pratiques douteuses. C’est dommage… très dommage.
    Et ça pourrit l’impact des campagnes e-mails de qualité…
    On est respectueux ou on ne l’est pas… ou alors on se croit tout permis car c’est le web… ou alors il y a un manque d’information significatif. Bon courage pour la suite ;-)

  3. Bonjour, via notre nouveau service http://onecub.com nous tentons de répondre à cette problématique. Nous mettons à votre disposition une nouvelle adresse « pseudoATonecub.com » que vous allez utiliser principalement pour vos inscriptions en ligne (E-commerce, réseaux sociaux, administration, etc.). Ensuite sur votre compte, tous vos messages sont automatiquement triés par site Web et par type de mail (newsletter, confirmation de commande, mail de bienvenue, etc.). Vous pourrez bloquer un émetteur ou une newsletter non souhaité en 1 clic et ainsi garder le contrôle sur vos communications. Venez tester le service, nous avons besoin de vos retours.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s