Galerie

Avoir peur des réseaux sociaux, est-ce une raison suffisante pour ne pas y aller ?

La peur : à quoi peut-elle bien servir si ce n’est mettre des barrières où elles n’ont pas lieu d’être ?

Très sérieusement, la peur est notre moyen de nous maintenir en sécurité. C’est un peu notre système d’alarme pour autant qu’on sache l’écouter. Toutefois, il y a peur et peur.

Refuser d’aller sur les réseaux sociaux pour son entreprise par peur

en prenant comme excuse qu’on a eu des petits soucis sur son profil Facebook perso… Je dirais que ce n’est pas acceptable :

  1. Si vos paramètres de sécurité ne sont pas bien réglés, c’est votre faute. Et d’ailleurs, ceux-ci, comme ils l’indiquent, sont justement là pour votre sécurité. Il est donc de votre responsabilité de les régler pour que vous vous sentiez serein.
  2. Votre méconnaissance de l’outil ne doit en rien péjorer votre business au risque justement d’avoir une mauvaise influence sur ce dernier.

Ensuite, suivant votre position dans l’entreprise ou dans la société (manager, dirigeant, politiques, associations, parents, enseignants, etc.) vous avez un devoir éthique qui est celui de montrer l’exemple. Montrez-donc l’exemple en :

  1. Etant présent sur la toile sociale en ayant pris soin de régler vos paramètres de confidentialié
  2. En sachant utiliser l’outil correctement
  3. En comprenant les enjeux, les opportunités et les risques des nouveaux outils de communication des années 2010 et suivantes.
  4. En gérant votre marque personnelle en ligne (e-reputation, net-étiquette).

Concrètement que risquez-vous en n’allant pas sur les réseaux sociaux ?

J’ai envie de vous répondre par deux autres questions.

  1. A titre personnel, que risque-vous à ne pas lire les journaux, ne pas écouter la radio, ne pas regarder le tj, etc. ? Dites-moi que se passerait-il si c’est ce que vous faisiez ?
  2. A titre professionnel, que se passerait-il si vous coupiez toutes communications avec le marché ? Si vos commerciaux ne sortaient plus, si vous n’envoyiez plus d’e-mails, plus de flyers, plus d’annonces, etc. ?

Imaginez-donc un peu…

ne pas aller sur les réseaux sociaux

Est-ce la peine de vous rappelez ici et maintenant que plus de 1/3 de la population suisse est présente sur Facebook ?

Avoir peur parce qu’on n’est pas formé à l’utilisation des outils est une chose. Avoir peur parce qu’on ose pas sortir de sa zone de confort ni se dépasser en est une autre.

Ne pas aller sur les réseaux sociaux par méconnaissance des outils en se réfugiant derrière la peur, est-ce louable ?

Ne pas aller sur les réseaux sociaux car cela ne fait pas de sens ? ou parce que vous n’y voyez pas encore l’intérêt ou ne le comprenez pas, me paraît plus acceptable. Et dans ce cas-là : dites-le. Et nous, professionnels des médias sociaux, nous pourrons vous aider.

Préférez-vous qu’on se rappelle de vous comme "celui qui nous a mis sur les réseaux sociaux (même si c’était un peu scabreux au début)" ou "celui qui n’a rien compris aux réseaux sociaux et qui est passé à côté du train?".

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s