En passant

La police fait de la prévention internet

L’autre jour, je suis allée au poste de police près de chez moi, pour une raison peu importante aujourd’hui. En attendant que le gentil policier vienne voir ce dont j’avais besoin, je jette un oeil sur le présentoir et mon regard « social-media-internet-interested-addicted » est attiré par une brochure du nom de « Petites histoires d’internet… que personne ne voudrait vivre » éditée par la Confédération et la prévention Suisse de la Criminalité (nov 2010).

Je la prends dans ma main et me mets à la feuilleter. Une bd illustre chaque histoire, en marge il y a des sites de références… j’acquiesse, cette brochure me semble bien faite et bien utile pour faire de la prévention, raison principale de cet article.

J’arrive donc au coeur du sujet, les petites histoires de la brochure racontent notre quotidien d’internaute, et tout ce qu’il peut nous arriver, sans qu’on y prête attention ou soit conscient, sans pour autant être paranoïaque :

  • « Je suis absent » : je ne le crie pas sur les réseaux sociaux.
  • « Le rendez-vous » : rencontrer les gens connus en ligne dans un lieu public.
  • « Pièges à mômes » : ne pas révéler ses coordonnées et son vrai nom dans des forums, en cas de doute, demander à ses parents. En cas de harclèment, informer les adultes.
  • « L’histoire sans fin » : une vidéo ou des photos peuvent être
  • « Un cadeau cher payé » : sur internet certaines offres sont trop belles pour être vraies…
  • « Le test de QI » : lire les conditions générales…. eh oui…
  • « Sacrée surprise » : utiliser des mots de passe différents pour chacun des mots de passe utilisés, et qu’ils soient suffisamment sécurisant.
  • « Le problème » : le cyberharcèlement ça existe, et il faut en parler.
  • « Souvenirs numériques » : protéger son ordinateur, son wifi, etc… faire des copies et sauvegardes de son disque dur, etc… ne pas diffuser des photos « privées »
  • « Accès non-sécurisé » : protéger son wlan par un mot de passe et semblerait-il l’éteindre quand on ne l’utilise pas…

Et donc, fort utile, en marge de ces histoires, une liste de sites Internet de référence en cas de petits soucis sur la toile ou simplement à titre informatif :

Et bien voilà, il ne vous reste plus qu’à être prudent et faire circuler ces informations aux personnes qui pourraient en avoir besoin…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s