Archives de Tag: internet

Le online reader devient un digital reader

Excellent et très intéressant cet article de MondayNote dans lequel ils relatent une étude réalisée par Havas sur l’évolution des lecteurs en ligne.

Tout d’abord, une évolution de langage, Online reader est devenu Digital Reader.

Voici les principaux résultats :

  • les répondants déclarent passer 37 min pour la lecture en ligne, vs 22 sur papier.
  • 51% des répondants préférent lire sur les sites, 31% sur l’édition électronique, et 17% utilisent les applications.
  • 2 périodes de lectures : la pause du matin pour la consultation web (36%), les applications sont plutôt lues à midi. Et ensuite, le soir en ligne ou sur les applications (égal).

4 points clés sont encore soulevés quant à la motivation des lectures en ligne :

  1. L’information en temps réel 48% des répondants.
  2. L’accès gratuit.
  3. La disponibilité, l’accessibilité et la facilité à utiliser.
  4. La sélectivité est un privilège des versions papiers et un des facteurs pour l’apprécier.

 

Retrouvez la synthèse détaillée sur MondayNote.

Publicités
En passant

L’autre jour, je suis allée au poste de police près de chez moi, pour une raison peu importante aujourd’hui. En attendant que le gentil policier vienne voir ce dont j’avais besoin, je jette un oeil sur le présentoir et mon … Lire la suite

3 règles d’or et 6 astuces pour intégrer le blog dans le marketing du vin

Certains le savent déjà, d’autres pas. Je donne des cours de marketing à l’Ecole d’ingénieurs de Changins. C’est passionnant d’enseigner cette branche dans le domaine du vin. Toutefois, rares sont les vignerons qui ont des budgets faramineux pour leur marketing. Raison pour laquelle, j’aborde, outre les standards, les outils qui leur seront utiles en sortant de ce cours.

Un de ces outils est donc Internet. Je souhaite les sensibiliser particulièrement à la manière d’y écrire.

  • On sait que les internautes ne lisent pratiquement pas ou peu : « 17% restent moins de 4 secondes sur une page » (selon cet article de Etnyk, datant un peu je vous l’accorde).
  • On sait également que la lecture à l’écran n’est pas la même que sur papier; on parle de lecture scannée, en diagonale.

Il faut donc trouver un moyen de retenir le lecteur sur sa page. Voici mes trois règles d’or :

  1. Le texte doit pouvoir être « scanné »
  2. Les phrases sont courtes et précises
  3. L’écriture et objective est concrète

Autour du vin, l’émotion se crée, c’est une chance inouïe de relation-client qui n’existent pas dans beaucoup de domaine. Le blog est donc un moyen idéal pour communiquer d’humains à humains et de sortir de cette logique business-to-consumer. Et dans le cas où, je leur conseille de se créer un blog, voici les 6 astuces que Stéphanie nous a transmise chez MCMS au SAWI :

  1. « écriture informelle, style « e-mail », conversation avec des amis
  2. première personne, phrases simples, paragraphes courts, listes et gras pour mettre du texte en évidence (les lecteurs lisent en diagonale, aidons-les)
  3. subjectivité, point de vue personnel (pas de pseudo-objectivité journalistique)
  4. mode « témoignage », on raconte, narratif — où est l’histoire?
  5. pas de langue de bois, de blabla marketing, de machine à communiqué de presse (on ne peut pas parler avec un communiqué de presse, on veut apercevoir l’être humain derrière!)
  6. liens, pas de signature ni salutations, orthographe, ponctuation et grammaire soignées même si le ton est informel. »

A vous donc de tester, et de me faire part de votre propre expérience…

PS : dans le cas où vous souhaiteriez en apprendre plus sur les outils marketing pour petits budgets le site de La Poste regorge d’informations sur le marketing direct, ainsi qu’un livre « Communiquer avec un petit budget ».